Pas de Sushi

La revue Pas de sushi, l'Etat geiger est publiée en septembre 2011 au moment même où, de nouveau, les Etats nucléaristes disent qu’il n’y a plus rien à voir, plus rien à contester, qu’il n’y a pas d’au-delà du nucléaire. En regroupant des textes parus récemment, ici ou là, ou des textes que nous avons écrits; nous avions envie de partager et de faire circuler des informations et analyses sur les raffinements de la société nucléaire. Il ne faut donc pas s’attendre à trouver des textes homogènes mais ils ont, malgré tout, tous en commun la contestation du nucléaire, du monde qui va avec, et de ses faux critiques. Ils ont en commun également la volonté d’en finir avec le nucléaire, autant qu’on puisse en finir puisque les nucléocrates nous ont légués leurs merdes radioactives pour des millénaires. C’est pourquoi il nous semblait important de revenir sur les luttes et actions antinucléaires d’hier et aujourd’hui afin de peut-être dessiner quelques perspectives.

juil 272012
 

Alors qu’à Fukushima le corium fait son trou en silence, le nucléaire fait la une des médias nationaux. Non pas sur le camp de Valognes, mais sur les tractations entre Europe Ecologie et le PS, qui nous montrent une nouvelle fois le peu de perspectives de l’électoralisme pour une sortie – même éloignée – du nucléaire. C’est dans cet environnement que le camp de Valognes doit nous permettre de donner une réalité à la lutte antinucléaire. Si l’objet du camp est d’agir
contre les transports de déchets nucléaires, il doit aussi devenir un lieu de débat collectif et de réflexion. A partir de là, contribuer à faire émerger de nouvelles perspectives de lutte contre le nucléaire, mais aussi sur la société qui le produit.

PAS DE SOUSHIS, L’ETAT GEIGER !

Cette revue est publiée au moment même où, de nouveau, les Etats nucléaristes disent qu’il n’y a plus rien à voir, plus rien à contester, qu’il n’y a pas d’au-delà du nucléaire. En regroupant des textes parus récemment, ici ou là, ou des textes que nous avons écrits; nous avions envie de partager et de faire circuler des informations et analyses sur les raffinements de la société nucléaire. Il ne faut donc pas s’attendre à trouver des textes homogènes mais ils ont, malgré tout, tous en commun la contestation du nucléaire, du monde qui va avec, et de ses faux critiques. Ils ont en commun également la volonté d’en finir avec le nucléaire, autant qu’on puisse en finir puisque les nucléocrates nous ont légués leurs merdes radioactives pour des millénaires. C’est pourquoi il nous semblait important de revenir sur les luttes et actions antinucléaires d’hier et aujourd’hui afin de peut-être dessiner quelques perspectives.

  Pas de Sushi, l'Etat geiger N°2 - Nov. 2011. (2,3 MiB, 189 hits)

Sommaire :

Edito—Pas de Sushi, l’Etat geiger —p.2

Sur Fukushima :

• Le corium de Fukushima, description et données p.3
• Fission nucléaire à la centrale de Fukushima p.10
• Mortelle randonnée p.12
•La routine du désastre p.14

Le meilleur des mondes nucléaire :

• Le meilleurs des mondes nucléaire p.15

THT, Transports, camp de Valognes

• Rennes 20000 personnes contre le nucléaire p.16
• Sous les THT pique nique sous haute surveillance p.16
• Rennes : le bidon radioactif était bidon p.17
• Des trains radioactifs sur nos lignes p.18
• Quatre précisions sur l’appel à bloquer le « train train » nucléaire
de Valognes p19
•Notes sur l’appel au camp de Valognes et ses suites p.20

Aux origines de la Hague :

• Aux origines de La Hague p.28

Réflexions :

• Comme dix-mille soleils p.31

Contre le TGV et son monde :

• Et si on prenait le temps p.35
• Lutte anti-TGV en Val de Suse p.38
• A sarà düra ! p.39
• Vinci aménage, arrêtons le carnage ! p.43

Caen, Novembre 2011 — Contribution Libre

(Coût indicatif de revient 1,10€)

Pasdesushi

juil 262012
 

Dans l’après-guerre, le programme nucléaire militaire s’est bâti sur l’illusion de la sécurité. Lorsque dans les années 70 la France se lançait dans son programme nucléaire civil, cette fois elle nous vendait un nucléaire sûr et bon marché et l’imposait à grands renforts de flics et de pognon à ceux et celles qui s’y opposaient. Aujourd’hui les Etats nucléaristes, et la France en tête, ne nient plus le risque nucléaire, mais nous disent que nous n’avons pas d’autres choix, que c’est le prix à payer pour que le monde continue de tourner comme il tourne : au désastre.

La catastrophe de Fukushima, comme hier celle de Tchernobyl, est retournée par ces mêmes Etats pour renforcer leur main mise sur nos vies à grands renforts d’experts…. Cette revue est donc publiée au moment même où, de nouveau, les Etats nucléaristes disent qu’il n’y a plus rien à voir, plus rien à contester, qu’il n’y a pas d’au-delà du nucléaire. En regroupant des textes parus récemment, ici ou là, ou des textes que nous avons écrits; nous avions envie de partager et de faire circuler des informations et analyses sur les raffinements de la société nucléaire. Il ne faut donc pas s’attendre à trouver des textes homogènes mais ils ont, malgré tout, tous en commun la contestation du nucléaire, du monde qui va avec, et de ses faux critiques. Ils ont en commun également la volonté d’en finir avec le nucléaire, autant qu’on puisse en finir puisque les nucléocrates nous ont légués leurs merdes radioactives pour des millénaires. C’est pourquoi il nous semblait important de revenir sur les luttes et actions antinucléaires d’hier  et aujourd’hui afin de peut-être dessiner quelques perspectives.

  Pas de Sushi, l'Etat geiger n°1 - oct. 2011. (5,8 MiB, 197 hits)

Sommaire :

Edito—Pas de Sushi, l’Etat geiger —p.2
Arrêt immédiat du nucléaire—OCL, OLS. -p.2

Sur Fukushima :

• Fukushima : le retour d’expérience c’est nous p.3
• La France n’est pas inquiète p.6
• Fukushima, Sous l’épaisseur du silence p.8

Sur Tchernobyl :

• Sur la catastrophe de Tchernobyl p.12

Réflexions éparses :

• Réflexions éparses et inachevées sur le nucléaire et son monde p.14

Le meilleur des mondes nucléaire :

• Le meilleurs des mondes nucléaire p.15

THT, EPR, Transports :

• Contre le nucléaire… de Fukushima aux lignes THT p.18
• La chasse aux boulons p.20
• Chantier EPR de Flamanville, un point sur la situation p.21
• Blocage de trains nucléaire de novembre : de la désobéissance à l’idéologie de la désobéissance p.23
• Contre le train train nucléaire p.28

Appel :

• Appel au camps de Valognes p.30

Actions directes antinucléaires :

• Actions directes contre le nucléaire et son monde p.32
• La dictature c’est ferme ta gueule, leur démocratie c’est cause toujours ! p.33
• All nucleocrats are bastards p34
• Contre le nucléaire et son monde, intrusion chez des pourris de haut vol p.35

Les luttes antinucléaires :

• Retour sur les luttes antinucléaires p.36
• Arrêtons l’industrie nucléaire avant qu’elle ne nous détruise p.39

Caen, Octobre 2011 — Contribution Libre
(Coût indicatif de revient 1€).

Boîte mail du journal pour d’éventuels retours ou propositions de contributions pour un prochain numéro : pasdesushi(a)voila.fr

Sitemap