Ouverture d’un squat artistique à Caen

 Posted by on 13 novembre 2012 at 9 h 01 min  Actualité locale, Logement / Squat / Urbanisme  Commentaires fermés
nov 132012
 

L’inauguration ce dimanche midi de la Centrifugeuse. « La Centrifugeuse ». Telle est la nouvelle identité donnée ce dimanche midi à l’école Robert-Desnos, fermée en juin dernier. Sur les hauteurs de La Folie-Couvrechef, un collectif d’une cinquantaine d’artistes et acteurs de la vie sociale et solidaire a décidé de squatter cette école, dans laquelle ne figurait plus que du matériel de fournitures entreposé, pour en faire « une nouvelle fabrique d’art et de culture ». Baptisé Squart, comme Structures et artistes en quête d’abri pour travailler, ce collectif vise à « revaloriser ce lieu public en sommeil et participer à la dynamisation culturelle du quartier » en conviant aussi les habitants à bénéficier du lieu, qu’ils entendent ouvrir au public.

D’après le collectif, le but de cette appropriation est de « répondre à un besoin commun urgent : avoir un lieu pour travailler ». Il s’appuie notamment sur le projet de politique culturelle de la ville de Caen, « tel que les élus l’ont défendu lors du conseil municipal du 14 septembre 2009 : un projet publié sous le titre Caen, la Culture en capitales ». Lequel, rapporte-t-il, invite à « des démarches artistiques alternatives libres procédant d’une appropriation spontanée par des artistes de lieux en désuétude. » Déclaré « non violent », ce squat à la mode « 59, rue de Rivoli (Paris) » dit offrir « une forme de réponse au manque de lieux d’accueils pour les indépendants qui font vivre l’art et la culture à Caen et dans la région. »

Cette inauguration surprise s’est déroulée de façon conviviale, en musique, et avec le concours du fameux candidat Michel Lambert, comédien qui s’est présenté dans le costume d’un maire et qui a coupé le ruban au moyen d’un… couteau suisse. D’autres lieux mutualisés comme les Ateliers Intermédiaires, la Fermeture Eclair ou le Bazarnaom existent sur la place de Caen. Mais c’est la première fois qu’un collectif d’artistes s’empare d’un lieu public de la sorte.

Ouest-France
Image

Rencontre Internationale de l’Anarchisme – St-Imier (Suisse) – Du 8 au 12 aout 2012

 Posted by on 24 juillet 2012 at 19 h 22 min  A la une, Anarchisme  Commentaires fermés
juil 242012
 

Du 08 au 12 août 2012 se tiendra à St-Imier ( Jura Bernois, CH) une rencontre internationale entre libertaires de tout poils, ainsi que toutes personnes désirant faire connaissance ou connaitre d’avantage les différentes mouvances anarchistes.

Ce « Mondial de l’Anarchisme » sera en fait une commémoration de la première internationale anti-autoritaire qui fût organisée en 1872 en réponse à l’internationale de Marx. Depuis le monde a passablement changé, du moins sous certains angles, les courants libertaires ont su évoluer avec le temps et cette rencontre en sera représentative. Une chose est sûre, le temps n’a en rien diminué l’oppression des puissants vis-à-vis des plus faibles. Cette rencontre exposera de multiples moyens de résistance sous des formes variées et diverses.

La Fédération Jurassienne

L’Association Internationale des Travailleurs (AIT) se fonde en 1864. Très vite des sections se créent à la Chaux-De-Fonds, au Locle, à St-Imier et dans le reste du Jura suisse. Beaucoup d’ouvriers-ères qui y adhèrent sont encore des travailleurs-euses à domicile. Ils-elles ont le goût de la lecture et de l’indépendance. Lorsqu’en 1869 Bakounine vient dans la région, leur rencontre n’est pas sans conséquence. La convergence d’idées qu’ils-elles découvrent va faire de la Fédération Jurassienne le pôle libertaire de l’AIT qui s’oppose à la tendance marxiste. Excédé par cette opposition Marx fait tout ce qu’il peut pour éliminer ce courant. En 1872, il croit bien y parvenir. Au congrès de La Haye, il réussit à faire venir un maximum délégués-ées qui lui sont acquis, dont certains-nes sont censés-ées représenter des sections qui s’avèrent inexistantes. Grâce à cette majorité factice il fait voter l’exclusion de Bakounine et James Guillaume et manque de quelques voix pour celle d’Adhémar Schwitzguébel, tous-tes délégués-ées du Jura. Scandalisées, les sections de tendance anti-autoritaire de l’AIT, notamment d’Espagne, d’Italie, de France, de Belgique, des USA, organisent un congrès à St-Imier où les résolutions prises seront clairement libertaires. L’AIT anti-autoritaire survivra à la branche marxiste jusqu’à la fin du siècle.

140 ans après le congrès de St-Imier, l’exploitation et l’aliénation des travailleurs-euses sont toujours aussi brutales. L’illusion marxiste s’est dissipée au vu des dictatures communistes. Le capitalisme vit de crise en crise, crise sociale, crise politique, auxquelles s’ajoute désormais la crise écologique

Et le mouvement anarchiste ?

Ces rencontres internationales d’août 2012 seront l’occasion de faire le bilan de l’histoire du mouvement anarchiste, ses idées, ses réalisations, ses espoirs, ses défaites ; ce qu’il en reste aujourd’hui ; les combats qui sont les siens et ceux qu’il partage avec d’autres : antimilitarisme, antiracisme, antisexisme, autogestion, décroissance, éducation, féminisme, internationalisme, non-violence, etc.

Un certain nombre d’ateliers et de manifestations sont d’ores et déjà prévus : conférences historiques, conférences thématiques, théâtre, concerts, expositions, cinéma, salon du livre, radio, camping libertaire, foire à l’autogestion et aux produits bio, ateliers pratiques, réstauration, etc.

Cette manifestation internationale sera publique et se veut ouverte à l’ensemble du mouvement anarchiste international mais aussi à l’ensemble de la population, sans discrimination. Les zones gratuites et le prix libre seront favorisés afin de permettre à chacun-e de pouvoir y participer.

Le comité d’organisation se réserve le droit d’accueillir tel-lle ou tel-lle participant-te. Les décisions seront prises en fonction des idées et des pratiques qui nous sont propres et qui sont celles de l’Internationale antiautoritaire. L’expression et la manifestation du racisme, du sexisme, de la xénophobie, de l’homophobie et de toute forme de violence et de discrimination de ne seront pas tolérées.

Sur la base de ce qui vient d’être dit, toute personne, structure ou organisation peut demander à s’associer à cette initiative et proposer des lieux d’exposition, de débats ; des conférences, spectacles, intervenants ; des ateliers, etc. Nous sommes aussi à la recherche de bénévoles !

Le Comité d’organisation de la Rencontre Internationale de l’Anarchisme St-Imier 2012

Note: … »No dog, no master »… La présence des animaux à quatre pattes n’est pas souhaitée et sera en aucun cas acceptée au camping, durant les concerts, les conférences et les ateliers. Nous ne sommes pas contre les animaux mais pensons que leur présence est difficilement conciliable avec un événement comme la Rencontre internationale.

http://www.anarchisme2012.ch/

Sitemap