sept 112014
 
fric flic

Nous faisons suivre ce communiqué des gens en lutte contre le barrage de Sivens, dans le Tarn, et qui font face à une opération policière pour évacuer la zone et commencer les travaux.

Plus d’infos sur leur site: http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/

 

[Mardi 9 Septembre] Bilan de la journée

Comme on en a marre de regarder tomber les arbres et de se faire défoncer en forêt, on a délocalisé la lutte aujourd’hui.

Action au Conseil Général. On est allé à Albi s’inviter dans les locaux du Conseil Général, en espérant que notre action allait faire revenir Carcenac (Thierry) de Paris pour nous rencontrer. On entre comme dans du beurre de tous les côtés et on met une belle pagaille en hurlant « Moratoire » et autres slogans bien sentis, en reconstituant dans l’escalier central une forêt avec les plantes en pot qui trainent de ci delà et en brassant le secrétariat de Thierry  pour obtenir un rendez vous et présenter nos revendications. 2-3 tags de-ci de-là et discussions avec le personnel.

Après un bon moment, on sent que la situation se tend, apparemment des ordres sont arrivés (on va dialoguer enfin ?) et des gars de la BAC, moins cool que la police municipale, se mettent en action en entreprenant de dégager le couloir menant au bureau de Thierry, bloqué par des copains et copines assises. Du coup, cela se met à chauffer. Comme c’est plus dur sans lacrymos et flashball, les flics nous jettent littéralement jusqu’à l’escalier. Là, on s’agrippe àr Guillaume Cros, un élu de la région qui nous suit depuis qques jours et qui fait rempart de son corps. Il est lui aussi balancé dans l’escalier. Confusion. Bousculade. Matraque. Echange de coups.  Un copain embarqué.

Puis cela se calme à nouveau, on est assis dans l’escalier, on bouge plus. Puis, c’est reparti, on se fait jeter manu miltari dans les escaliers. De dépit, on recule en résistant pacifiquement un max et en arrachant au passage les affiches de l’expo Jaurès qui sont là (le pauvre a du se retourner dans sa tombe plus d’une fois dans la matinée). On finit en montant au grillage et en chantant, avant de pique-niquer devant les portes closes.

Désolé Thierry pour les 2-3 pots de fleurs et les 2-3 tags, force est de constater que l’on n’a pas encore le niveau de la FNSEA niveau « saccage » !

Sur le site. Les GMs (toujour saussi énervés) et machines sont arrivés tôt. Le GIGN était là aussi et a délogé  les grimpeurs aux Perches (plates-formes à 18 mètres de haut, au centre du site). La caravane de la Bouille est expulsée mais on avait déjà déménagé pas loin.

Ailleurs. Avec les copains du Testet et les gendarmes d’Albi (sympas), visite au barrage de Fourrogues, sur la Vère. Construit par la CACG pour le CG puis déclaré illégal. Thierry a dit à son sujet « ce barrage n’existe pas ». Donc on a commencé à  démonter ce barrage hirs-la-loi. Quand nous serons des milliers sur le site, on s’y mettra plus sérieusement.

Demain. On attend du monde, si vous n’êtes dans aucune des actions prévues, RV à Barat à 5h du mat’.

anonyme a publié 288 articles

Sitemap